Tout pour réussir l'organisation de votre Mariage Afro

Se connecterS'inscrire
Menu

Inspiration Mariage traditionnel Africain : L'ethnie Edo au Sud-Ouest du Nigéria

  • Description
  • Galerie

Inspiration Mariage traditionnel Africain : L'ethnie Edo au Sud-Ouest du Nigéria

Bref rappel historique
Le peuple Edo ou Bini ( Origine du nom Bénin )est un groupement ethnique qui vit principalement dans l'état d'Edo reparti sur le Delta, Ondo et Rivers state au Nigeria. Ils parlent la langue Edo et sont les descendants des fondateurs de l'Empire du Bénin. Ils sont étroitement liés à d'autres groupes ethniques qui parlent des langues édoïdes, comme le Esan, le Afemai et le Owan. Les Edos sont les descendants des fondateurs du royaume du Bénin: un des plus grands royaumes de l'Afrique de l'Ouest avant la colonisation, et qui recouvrait le territoire de l'actuel Bénin, la partie Est du Nigeria jusqu'à Lagos et une bonne partie du Togo. qui leur souverains et descendants actuels des rois du Bénin, garde encore une influence considérable sur les quelques millions d'Edos repartis sur le plusieurs pays.

Le mariage traditionnel Africain chez les Edos

Comme tout autre mariage traditionnel Africain, l'ethnie Edo respecte le même schéma que l'on retrouve un peu partout dans les rites de mariage traditionnel chez d'autres ethnie d'Afrique.Dans la tradition Edo , on distingue 3 phases dans les rites de mariage traditionnelle en pays Edo.

Phase 1 : Ivbuomo : ou recherche de la mariée

Le rêve de toute mère est de voir sa fille épouser un homme qui assurera la continuité de sa lignée. Dans un passé lointain il était de coutume dans la tradition Edo comme dans beaucoup d'autres en Afrique et dans le monde, de chercher une femme à son fils. À cette époque-là, il était courant de lorsqu'une fille naisse de voir les parents des probables prétendants probables faire connaitre leur intention au parent de la fille en apportant des objets, du bois, ou des ignames.
Mais cette époque est révolue et de nos jours, dans la tradition Edo, les couples peuvent se rencontrer n'importe où et n'importe quand et décider de vouloir vivre ensemble. Dans ce cas l'homme doit présenter à ses parents la femme avec qui il a l'intention de se marier et après l'aval de ces derniers, il s'engage alors une série de négociations diplomatiques entre les 2 familles. Au cours de cette période, des séries d'enquêtes sont menées sur les antécédents des deux familles. Les enquêtes menées permettront par exemple de savoir s'il y a une maladie dans la famille, des crimes commis ou toute autre information qui pourrait devenir un problème pour les couples à l'avenir.
Ce n'est qu'après cette phase que les discussions pour la phase 2 « la dot » peut alors commencer. Les mariés peuvent alors commencer les présentations aux autres membres de la famille pendant les négociations sur les modalités de « la dot » se poursuivent en parallèle. Après les négociations et un accord trouvé, les deux familles peuvent donc fixer la date du mariage traditionnelle ou « la dot ».

Phase 2 : Iwanien Omo : ou cérémonie de la dot

La dot a lieu dans la maison familiale de la mariée. Durant cette journée spéciale, les gens viennent près ou de loin dans les deux familles pour participer à cette grande fête.
Le buffet est copieux et il y a généralement beaucoup à manger et à boire. La Kola du et le vin sont servis aux invités, et la cérémonie est présidée par le « Okaegbe » : qui désigne le chef de famille. La mariée est normalement assise sur les genoux du père pendant la cérémonie, et des prières de toutes sortes sont faites. Après les prières et la conclusion de « l'Iwanien Omo » ou cérémonie de mariage, la mariée qui s'appelle « Ovbioha » est ensuite escortée jusqu'à la maison du mari par ses amis et ses proches.
Pendant ce temps chez le mari, on organise une grande fête pour attendre la nouvelle femme et il y a à boire et à manger. Avant l'arrivée du cortège dans la maison du mari, un message est envoyé au mari par un émissaire pour lui signaler qu'il y a plein d'obstacles sur la route et empêche à la délégation d'entrer. Pour supprimer ces obstacles connus sous le nom de « Urghunghun », le mari devrait libérer un certain montant d'argent pour permettre à la femme d'entrer dans sa maison.
Ceci sera immédiatement suivi du lavage des pieds de la mariée avec de l'eau placée dans un bol avec de l'argent. Cette cérémonie s'appelle « Ikpobo-Ovbioha ». II est généralement exécuté par une des femmes de la famille de la mariée. Une nouvelle cravate sera encore utilisée pour laver la main de la mariée dans le bol et elle serait remise à la mariée avec l'argent.

Phase 3 : Le test de virginité pour les plus traditionalistes

Dans des maisons strictement traditionnelles, les belles mères rendront visite de nouveau au couple après quelques jours de noces accompagnées de quelques femmes de la famille afin de confirmer si la nouvelle femme est vraiment vierge. Cela se fait généralement en vérifiant s'il y a des taches de sang répandu sur le lit du couple qui ont eu leurs premiers rapports sexuels. Si c'est le cas et là que sa virginité est confirmée, alors on accorderait à l'épouse des objets de valeur, des cadeaux et bien d'autres choses. Sinon, elle devrait passer par une cérémonie connue sous le nom de « Ivihen-oath».

Et pendant cette cérémonie, elle devra confesser à ses belles mère le nombre d'hommes avec lesquels aurait déjà coucher et puis restera un secret puisqu'elle ne sera jamais révélée au mari. Après cela, la femme se rendra alors au sanctuaire de la famille pour prêter serment de fidélité, et c'est après ce sera finalement acceptée dans la famille.

Les parures traditionnelles et accessoires Edos

Ce peuple est surtout connu pour leur amour du rouge ainsi que des splendides parures de corail qu'ils exhibent, particulièrement lors des mariages.Ces bijoux ainsi que les plus belles parures sont réservées surtout aux femmes.

Le Eto-Okuku : parure pour les cheveux
Ces parures traditionnelles de cheveux souvent complexes, comportent souvent de nombreuses nattes ainsi qu'un filet qui recouvre les épaules comme une mantille.

Le Ewu-ivie : parures pour les épaules
Le Ewu-ivie est un filet qui recouvre les épaules comme une mantille.

les Evie-uru : barcelets et colliers
Les ivie-uru sont les nombreux colliers de forme sautoir,de bagues et de bracelets.

les Ivie-ebo : Bijoux particuliers
Ce sont des bijoux particuliers qu'on pose aussi en haut des bras, et les mains peuvent être ornées. Les hommes portent des colliers exclusivement composés de perles de corail.

Sources d'images : http://freshjcom2110-01.blogspot.fr/ | http://seekersmatch.com/fashion/http://seekersmatch.com/fashion/ | http://lescahiersdelafrique.fr/ | http//www.nigeria.co.za | https://www.bellanaija.com/ | http://nigeriabreakingnews.com.ng | http://weddingdigestnaija.com

  • Si vous êtes wedding planer et que vous avez réalisé des Mariages Afro avec des mises en scène de costumes originaux Afro, souscrivez à la rubrique Inspiration et publiez vos réalisations et mariages pour mettre en valeur votre travail et inspirer les futurs mariés.

Mariage Afro (c) - Juillet 2017

Vous venez de vous marier ? Nous serions ravis de publier vos photos de mariage pour en inspirer d’autres. N’hésitez pas à nous les adresser par mail

Comment laisser un commentaire avec Disqus?

comments powered by Disqus

  • Inspiration Mariage Afro-Mixte avec : CHIC MON MARIAGE wedding planner

    Inspiration Mariage Afro-Mixte avec : CHIC MON MARIAGE wedding planner

    CHIC MON MARIAGE :L'élégance à toutes les étapes

    Les mariages africains et mixtes sont assez complexes et ne peuvent pas êtr...

    Voir la suite
  • Inspiration Mariage Traditionel Africain : Les Grassfields du Nord Ouest Cameroun

    Inspiration Mariage Traditionel Africain : Les Grassfields du Nord Ouest Cameroun

    Bref rappel Historique
    Parti de l'Égypte au IXe siècle,les Bamilékés qui sont des descendants des Baladis, ont fuit l'invasion...

    Voir la suite

Inscription

Je suis déjà marié Je vais me marier bientôt Autre

utilisateur prestataire